Une politique qui pose des gestes forts en faveur du développement durable s’inscrit naturellement au cœur des missions de notre université ; l’enseignement, la recherche et les services à la communauté. Nous sommes convaincus que notre Université peut apporter une contribution significative au travers de ses principaux types d’activités.

Recherche

Les unités de recherche de notre université sont engagées depuis de nombreuses années dans des activités innovantes destinées à améliorer, voire à révolutionner nos manières de se déplacer, de se chauffer, de se loger ou de s’alimenter. Cela se fait par nos activités en recherche fondamentale, mais aussi au travers de nos partenariats avec le monde de l’industrie et de l’entreprise pour valoriser les acquis de la recherche.

Enseignement

L’enseignement est un vecteur particulièrement adapté pour faire passer les résultats de la recherche, pour mobiliser nos étudiants et pour les engager à s’impliquer à leur tour dans des programmes de recherche en lien avec les préoccupations de la société. En dehors des cours, les travaux de laboratoire, les travaux de fin d’étude et les thèses de doctorat sont des moments forts où une recherche de pointe, encadrée par les enseignants, peut se développer.

Citoyenneté

Dans ses activités tournées vers l’extérieur, l’ULiège doit résolument prendre une part encore plus active dans le débat public. Elle peut le faire bien sûr au travers d’interventions de ses experts dans les médias et par l’organisation et la participation à des manifestations diverses.

Projets opérationnels

Enfin, l’ULiège entend agir elle-même de manière très concrète en réexaminant ses pratiques dans plusieurs domaines : dans sa politique générale des infrastructures, dans la gestion de son parc immobilier, dans la gestion de tout son personnel de manière à favoriser les conditions propices au bien-être au travail, en veillant, pour ne citer qu’un exemple emblématique, à mettre en place une politique de mobilité tournée vers une meilleure gestion du temps et des ressources.


Elle peut agir structurellement dans plusieurs domaines. Par exemple, par le biais des marchés publics, elle peut imposer aux entreprises qui soumissionnent des clauses liées à l’environnement. Mais c’est sans doute dans le domaine des infrastructures – immobilières notamment – qu’elle peut le mieux développer une politique éco-responsable en mettant en pratique les découvertes et les innovations de ses propres laboratoires de recherche.


Enfin, l’université compte en son sein des personnalités remarquables qui participent activement aux débats de société, soit comme experts pour apporter un avis autorisé sur des questions complexes, soit comme citoyens en intervenant dans les médias ou dans les réseaux sociaux.

Création d’une structure de coordination du développement durable

En décembre 2019, l'ULiège s'est dotée d'une structure de coordination et d'expertise en matière de développement durable. Cette structure est composée d'un Comité de Coordination et d'un Conseil scientifique du Développement durable. Ces structures ont pour mission de coordonner, appuyer, initier et encourager des projets en lien avec le développement durable.


L’institution a par ailleurs créé, en janvier 2020, un Green Office, en charge de la coordination de projets gérés par et pour les étudiants.

Partager cette page